22 août 2015

Françoise Hardy et la spiritualité: première partie


Françoise Hardy et la spiritualité: première partie




Je ne lis pas beaucoup de livres écrits par des chanteurs ou des artistes contemporains, mais j'avoue que j'ai bien aimé celui de Françoise Hardy "Avis non autorisés", en particulier les chapitres sur l'astrologie occidentale d'aujourd'hui et sur la spiritualité. Son ton direct, sincère et franc, sa pertinence  et sa personnalité parfois rebelle m'ont séduit. Je ne partage pas toutes les critiques qui lui ont été faites dans l'émission de Laurent Ruquier on n'est pas couchés. Je vais seulement évoquer ici ma lecture du chapitre spiritualité et ce que m'inspirent les réflexions de Françoise.

Tout commence avec Trinh Xuan Thuan que Françoise Hardy a connu comme un homme réservé, modeste, modéré, qui lui plut d'emblée, car il a une belle âme qui transparaît dans son regard pur, dans son comportement et dans tout ce que sa personne irradie. Ce scientifique de très haut niveau concilie science et spiritualité en faisant le "pari d'un principe créateur" et en cherchant la cohérence entre science et Bouddhisme. Je comprend Françoise et je partage ce qu'elle présente comme son intuition profonde lorsqu'elle découvrit dans un des livres de l'astrophysicien ces lignes qui parlent d'elles-mêmes  : "L'univers est réglé avec une extrême précision.  Il faut un peu plus d'une dizaine de nombres pour le décrire: celui de la force de gravitation, de la vitesse de la lumière, celui qui dicte la taille des atomes, leur masse, la charge des électrons etc. Or il suffirait que l'un de ces nombres soit différent pour que tout l'univers, et nous par conséquent n'existe pas... Des milliers d'autre combinaisons étaient possibles. Les physiciens les recréent en laboratoire, mais aucune n'aboutit à la vie. Ce concours de circonstances est trop extraordinaire pour pour que le hasard en soit seul responsable?". Ce à quoi de nombreux scientifiques dont des spécialistes en biologie ou neurologie ou sciences de l'évolution répliquent, comme Richard Dawkins, qu'il n'est pas besoin de trouver un sens à l'Univers. Les insensés! La question du sens est en grande partie l'objet de mes réflexions et de mes recherches. J'y ai consacré de nombreux articles dans mon blog en donnant "ma lecture" du livre de Jean Staune, "notre existence a-t-elle un sens?" dont je donne ici les trois derniers articles:
Notre existence a t-elle un sens? 17) Epilogue (http://monblogdereflexions.blogspot.fr/2013/11/notre-existence-t-elle-un-sens-17.html#.VdD5pLLtmkp)
Notre existence a-t-elle un sens 16-3) Conclusion du livre existence a-t-elle un sens"(http://monblogdereflexions.blogspot.fr/2013/11/16-3-notre-existence-t-elle-un-sens-16.html#.VdD6irLtmkp)
Notre existence a-t-elle un sens? 16-2) Conclusion du livre "notre existence a-t-elle un sens" partie 2http://monblogdereflexions.blogspot.fr/2013/10/16-2-notre-existence-t-elle-un-sens-16.html
Notre existence a t-elle un sens? 16-1) Conclusion du livre "notre existence a-t-elle un sens" partie 1http://monblogdereflexions.blogspot.fr/2013/09/notre-existence-t-elle-un-sens-16-1.html

J'y écris, dans le chapitre 5) de l'épilogue: "La quête de l'Etre et du monde de l'esprit":
Après Jacques Monod qui concluait son célèbre ouvrage "Le hasard et la nécessité" en disant: "L'homme sait enfin qu'il est seul dans l'immensité indifférente de l'Univers d'où il a émergé par hasard", Jean Staune finit son livre "notre existence a-t-elle un sens?" en disant que 35 ans après, "notre science n'est plus ce savoir classique" (comme le disait Ilya Prigogine au sujet de cette même phrase de Monod dans "La nouvelle Alliance" avec Isabelle Stengers), et Staune rajoutait: "l'homme sait enfin qu'il participe à quelque chose qui le dépasse et qui a un sens." Nous ne pouvons certes pas savoir par des méthodes rationnelles ce qu'est ce quelque chose mais cela ne doit pas nous décourager. Nous devons chercher par nous-mêmes notre propre réponse et veiller à ce que notre synthèse repose sur les deux piliers: le souffle que fournit la transcendance et la consistance que donne la raison. La chose la plus importante dans la vie n'est pas la course à la performance et à la conquête du pouvoir et des biens matériels, c'est à dire "l'avoir"? Ce n'est même pas la lutte pour une égale répartition des richesses, aussi souhaitable et noble que soit cette cause (De nombreux témoignages n'attestent-ils pas qu'il existe des milliardaires désespérés et des pauvres rayonnant de bonheur?) Non, le plus important c'est de développer notre esprit, en essayant non seulement de mieux comprendre le monde, de mieux comprendre les autres et de mieux nous comprendre nous-mêmes. Mais aussi, dans la mesure du possible, de le développer au point qu'il puisse se connecter à la source originelle de notre Être, dont nous ne pouvons rien dire sur le plan rationnel sauf qu'elle existe et qu'elle n'est pas située dans le temps, l'espace, l'énergie et la matière. C'est à cette quête de l'Être et à ce développement de notre esprit, si importants pour échapper à notre réduction à l'état d'Homo économicus (ou d'homo-ludens comme l'a dit Johan Huizinga noyé dans les jeux vidéo virtuels ou ou les jeux de hasard), et si essentiels pour commencer à percevoir notre vraie nature, qu'Antoine de Saint-Exupéry faisait allusion dans une de ses dernières lettres: "Il n'y a qu'un seul problème de par le monde. Rendre aux hommes une signification spirituelle, des inquiétudes spirituelles. Faire pleuvoir sur eux quelque chose qui ressemble à un chant grégorien [...] redécouvrir qu'il existe une vie de l'esprit plus haute encore que la vie de l'intelligence. (Antoine de Saint-Exupéry, Ecrits de guerre")."

Françoise Hardy, moins catégorique, écrit: "Avoir des interrogations métaphysiques, être plus porté à croire que l'univers en général, notre existence en particulier, auraient un sens, sans pour autant être en mesure de précises lequel, relève moins de l'intelligence que de la personnalité globale. Les personnalités chez lesquelles la fonction "sensation" ou la fonction "pensée mènent le jeu seront a priori portées à ne pas se soucier du sens de l'existence ou à rejeter la possibilité qu'il y en ait un, alors que les personnalités sentimentales, ou intuitives (comme Françoise), plus subjectives, seront davantage susceptibles de se poser ce genre de question comme de s'intéresser aux diverses réponses religieuses et spirituelles qui ont été données."  Je partage son avis que pour de nombreux intellectuels occidentaux dont la position est résolument athée, l'empreinte judéo-chrétienne influence fortement leur pensée à leur insu, tout comme une bonne partie de la pensée dominante occidentale. Tous, pourtant habituellement opposés sur tant de points, se mettent comme par miracle à parler d'une même voix quand ils justifient leur athéisme en décrétant qu'ils ne peuvent croire en un Dieu qui permet la mort des enfants et tant de souffrances et atrocités, sans se rendre compte du simplisme dont ils font preuve à cette occasion. C'est rester dans un premier degré avec des remarques qui se fondent sur le présupposé que Dieu serait responsable de tous nos problèmes et plus généralement de tout ce qui va mal sur Terre. Il faut reconnaître que "c'est l'Ancien Testament qui pose un rapport parental entre la figure paternelle suprême d'un Dieu antropomorphique, omnipotent, omniscient, sévère, autoritaire, et ses créatures, assimilables à ses enfants, éprouvant à son égard un respect mêlé de crainte et lui manifestant une obéissance proche de la soumission." Et le monde catholique continue d'appeler pape, représentant de Dieu sur terre, le Saint Père. Françoise Hardy, élevée dans la religion catholique pense que "les gens de sa génération et de celle qui lui sont immédiatement postérieures, élevés aussi dans la religion catholique, ont été habitués à recourir à Dieu et et à la Vierge Marie, "mère de son soi-disant fils", avec les prières dictées par ce dernier à ses disciples". Et pour eux, la prière est une demande pour l'amélioration de notre existence et la disparition des problèmes qui l'assombrissent: "Notre Père qui êtes aux cieux", "donnez-nous aujourd'hui notre pain de ce jour", "pardonnez-nous nos offenses", délivrez-nous du mal"...."Même ceux qui se sont détachés de la religion de leur enfance ne gardent des bribes à leur insu, et se surprennent à se souvenir de ces suppliques et à les réciter avec ferveur dès qu'une épreuve pire que les autres les frappent." Mais il est a priori surprenant que des savants des philosophes et autres représentants de l'intelligentsia restent inconsciemment prisonniers de l'image ancestrale et archaïque d'un Dieu vieillard barbu tout-puissant qui soit donc à l'image de l'homme. 

Il y a certainement comme le pense Françoise Hardy une différence fondamentale de nature entre le divin et l'humain qui repose sur l'évidence que Dieu ne pourrait être que d'essence spirituelle immatérielle, là où l'homme est d'abord obligatoirement matière et esprit avec un esprit tellement tellement prisonnier de la matière (de sa matière corporelle comme de celle qui constitue son environnement), qu'il a tendance à s'y identifier. L'incarnation se produit dans le monde physique, de l'espace-temps et la matière est de nature temporelle et périssable, soumise à la loi de l'entropie. Elle a un commencement, se développe puis elle se détériore jusqu'à ce que qu'elle disparaisse en mutant ou en mourant quand elle a été dotée de vie. La mort, pour les athées, anéantit autant le corps matériel que l'esprit qui l'animait et parlent plutôt "d'intelligence" ou de mental que d'esprit ou d'âme. Pour les personnes réceptives à l'idée d'une autre dimension (spirituelle certainement), la mort physique, la fin matérielle, ne serait que celle du corps dans laquelle l'esprit serait enfermé pour rejoindre (selon Françoise), le monde hypothétique et mystérieux d'où nous viendrions et où la matière n'existerait pas. Je partage partiellement cet avis, d'une manière un peu différente sans doute et plus complexe. Beaucoup d'aspects de cette question de la mort m'intéressent en commençant par la vision chrétienne de la résurrection (d'abord celle du Christ) et de la réincarnation vue par le bouddhisme et d'autre civilisations dont la civilisation pharaonique, atlante etc. Je viens de découvrir aussi sur ce sujet le livre de Joan Grant et Denys Kelsey "nos vies antérieures". Une telle assertion où la mort ne serait qu'un passage où le corps serait libéré risque de braquer définitivement les scientifiques et peut être jugée absurde, mais dans la mesure où nous n'en n'avons ni la preuve ni celle du contraire (tout comme la problématique de l'existence de Dieu à laquelle pense pourtant avoir répondu le blog dieu-existe.com ) et où nous n'aurons de réponse à l'énigme du sens ou du non-sens de la vie qu'une fois morts, pourquoi, comme le dit avec sagesse Françoise Hardy, ne pas simplement se poser la question et laisser le champ ouvert à tous les possible, celui du néant comme celui d'un au-delà où l'esprit aurait une vie dont les modalités nous sont inaccessibles?
Il faut aussi se poser la question entre inconnu et inconnaissable. Il y a 4 millions environ d'années, quand l'homme est apparu sur la scène de l'univers, celui-ci était inconnu. Depuis lors, une grande partie du "monde" a livré ses secrets avec les fantastiques progrès de nos connaissances, depuis ceux de ses origines,de sa constitutions, des lois qui le régissent, jusqu'au mode de fonctionnement des organismes animés de vie, de nature végétale, animale ou humaine. Nous savons que ce qui reste à découvrir est immense et ouvre la recherche dans le domaine de l'inconnaissable; les grandes théories scientifiques qui ont permis de découvrir des horizons extraordinaires que l'on croyait a priori définitifs au moment de leur édification ont souvent fini par être complétées ou supplantées par des théories de plus en plus complexes. Il est probable que le voile se lèvera peu à peu à plus ou moins long terme sur ce qui demeure inconnu.. Par contre, comme le pense Françoise Hardy, le monde de l'inconnaissable ne nous ouvrira pas ses portes de notre vivant, tout au moins dans le monde tel que nous le connaissons, à moins d'une révélation. Comme on l'a vu, nous ne pouvons savoir ni a fortiori affirmer que Dieu existe ou qu'il n'existe pas, d'autant moins que l'idée que s'en font les êtres humains diffère d'un individu à l'autre, en fonction de son niveau de culture et de de son évolution sur le plan spirituel. L'idée qu'on peut faire de Dieu ou du divin est forcément très éloignée de la réalité tant l'inconnaissable dépasse les possibilités de quelque intellect que ce soit  qui ne peut être qu'incapable de la concevoir. Les astrophysiciens qui partent à la recherche d'exoplanètes comparables à la notre, avec des formes de vie analogues ou différentes supposent seulement et restent dans une prudente expectatives même si la probabilité de similitude est forte. Quant à la définition du réel, la physique quantique met encore une barrière qui semble plutôt infranchissable pour le moment telle la Tentative de définition du réel : M. Serres et E. Klein. "Que ne pouvons-nous en faire autant en ce qui concerne l'existence d'un au-delà et d'un principe créateur d'où l'univers entier serait issu" s'exclame Françoise Hardy! La sagesse d'une telle attitude nous rendrait un tout petit peu plus réceptifs à des possibilités que nous ne somme pas en mesure d'appréhender avec notre intellect limité... ."                                                                                                                            
Françoise Hardy a ainsi été attiré par les livres qui traitaient de spiritualité tel un aimant dès qu'elle put acheter des livres, avec comme dans tous les domaines, le pire et le meilleur qui s'y côtoient avec souvent une nette prédominance du pire. Je partage avec elle ce goût pour la lecture, certes pour les livres scientifiques qui m'ont largement influencé, mais aussi pour les livres de spiritualité et tout ce qui touche à la spiritualité depuis que j'ai eu un AVC. Je vais la suivre maintenant  dans ce domaine où de nombreux livres ont été écrits soit par une personnalité considérée comme un sage ou un gourou, soit par l'un de ses disciples. 

1) Krishnamurti:




Françoise fit d'abord, dans les sixties, (alors que l'occident s'ouvrait d'avantage aux philosophies et religions orientales avec une mode aux guides spirituels d'origine asiatique), une fixation sur Krishnamurti. 

Qui est Krishnamurti ?

« Ami, ne vous préoccupez pas de savoir qui je suis, vous ne le saurez jamais. »
Krishnamurti - 7ème camp d’Ommen- 1928

Jiddu Krishnamurti (1895-1986) naquit en Inde et fut pris en charge à l’âge de treize ans par la Société théosophique, qui voyait en lui « l’Instructeur du monde » dont elle avait proclamé la venue. Très vite Krishnamurti apparut comme un penseur de grande envergure, intransigeant et inclassable, dont les causeries et les écrits ne relevaient d’aucune religion spécifique, n’appartenaient ni à l’Orient ni à l’Occident, mais s’adressaient au monde entier. Répudiant avec fermeté cette image messianique, il prononça à grand fracas en 1929 la dissolution de la vaste organisation nantie qui s’était constituée autour de sa personne ; il déclara alors que la vérité était « un pays sans chemin », dont l’accès ne passait par aucune religion, aucune philosophie ni aucune secte établies.
Tout le reste de sa vie, Krishnamurti rejeta obstinément le statut de gourou que certains voulaient lui faire endosser. Il ne cessa d’attirer un large public dans le monde entier, mais sans revendiquer la moindre autorité ni accepter aucun disciple, s’adressant toujours à ses auditeurs de personne à personne. A la base de son enseignement était la conviction que les mutations fondamentales de la société ne peuvent aboutir qu’au prix d’une transformation de la conscience individuelle. L’accent était mis sans relâche sur la nécessité de la connaissance de soi, et sur la compréhension des influences limitatives et séparatrices du conditionnement religieux et nationaliste. Krishnamurti insista toujours sur l’impérative nécessité de cette ouverture, de ce « vaste espace dans le cerveau où est une énergie inimaginable ». C’était là semble-t-il, la source de sa propre créativité, et aussi la clé de son impact charismatique sur un public des plus variés.
Krishnamurti poursuivit ses causeries dans le monde entier jusqu’à sa mort à l’âge de quatre-vingt-ans

Depuis lors, Françoise hardy ne s'explique pas cette fixation. Le contenu de des livres de Krisnamurti l'hypnotisait quelque temps, mais sans l'éclairer pour autant. La raison en était sans doute que son faible niveau, tant intellectuel que spirituel (dit-elle) ne lui permettait pas d'accéder aux hauteurs dont Krishnamurti ne daignait pas descendre. Puis, peu à peu, elle réalisait que cet homme à l'apparence désincarnée rabâchait ses vérités abstraites sans se mettre à la portée de ceux qui étaient venu l'écouter dans l'espoir de bénéficier de ses lumières. Et récemment, les réflexions de Krishnamurti et leur hermétisme qui auraient dû l'amuser l'exaspéra sans même qu'elle ait son réflexe habituel de mettre en cause ses propres lacunes. Par exemple, en voici un aperçu:  "[...]Si la vérité est radicalement différente de la réalité concrète, alors quelle place tient l'action dans la vie quotidienne par rapport au vrai et au réel? est-il possible de dire que la vérité agit sur le réel? Autrement dit, bien que la réalité puisse être sans effet sur la vérité, la vérité, elle, a un certain effet sur le réel... Il faut être affranchi de tout préjugé, entre autres choses. Un esprit qui est libre voit. Voir et agir ne font plus qu'un. L'énergie n'est autre que la perception du faux[...]" 
L'avis de Françoise Hardy est sans doute un peu dur, mais je me demande si je n'ai pas eu l'intuition d'une réticence similaire à celle de Françoise Hardi à propos de Krishnamurti. Je suis très porté sur la spiritualité et je "dévore" de très nombreux livres et liens que je trouve sur internet. Curieusement, je n'ai pas lu ses livres et je ne rencontre pas beaucoup de liens à son sujet, que ce soit dans des blogs au au cours de mes recherches. Je connais peu la pensée de Krishnamurti et j'ai reporté à plus tard la connaissance de son oeuvre. C'est comme si j'avais un préjugé à son sujet en le considérant inconsciemment gourou. Mais je me promets d'approfondir ses réflexions en examinant les liens et les vidéos que j'ai mis en fin de cet article. 

2) Sri Aurobindo






Aprés Krishnamurti, Françoise Hardy évoque Sri Aurobindo pour lequel, malgré les exhortations de son ami Gabriel Yared, compositeur et producteur de certains de ses albums, elle ne réussit pas non plus à s'immerger si peu que ce soit, dans "la vie divine", ouvrage de référence que le producteur lui recommandait. En disant à nouveau, avec sa modestie habituelle, que ses moyens intellectuels étaient limités et en-dessous de la densité et de la complexité de l'ouvrage, avec ses quatre volumes, elle n'a pas dit son dernier mot et persiste puisqu'elle vient d'en lire les cinquante premières page avec intérêt. 

Il faut savoir qu'Aurobindo, parallèlement à son enseignement spirituel, dans la continuité de celui des grands mystiques hindoux, n'hésita pas à recourir à la violence quand son activisme pour l'indépendance d e l'inde l'exigeait:  "En  1909, il sort de la prison où il a passé un an pour ses activités indépendantistes. Il était soupçonné d'avoir participé de près ou de loin à des attentats : il reconnaîtra d'ailleurs ultérieurement que sa philosophie spirituelle ne conduit pas à militer pour la non-violence comme celle de Gandhi. Pendant cette année de prison, il dit avoir vécu une série d'expériences spirituelles qui l'auraient conduit à expérimenter des états de conscience au-delà du Nirvana. Pour échapper aux Anglais, le 4 avril 1910, il finit par s'établir à Pondichéry, ville sous autorité française. Affirmant alors qu'il y a une lutte pour l'avenir de l'humanité au-delà de la lutte légitime pour l'indépendance de l'Inde, il se consacre à ses recherches spirituelles et à la composition de ses œuvres.

Ayant fait ses études en Grande Bretagne, il a insisté toute sa vie sur la complémentarité entre l'Orient et l"Occident avec la nécessité pour l'accomplissement de soi d'intégrer le meilleur de leurs cultures respectives. Il donna d'ailleurs l'exemple de la richesse potentielle d'une telle synthèse. En effet, de plus en plus de disciples commencent à venir pour vivre auprès de lui et de sa collaboratrice française, Mirra Alfassa, que lui et ses disciples nomment « Mère ». Cette dernière prendra la direction matérielle de l'âshram fondé officiellement dans les années 1920. Il est allé jusqu'à affirmer que "Mère" et lui ne forment qu'une seule et même conscience. 

"A partir de 1958, Mère s'engage de plus en plus dans ce qu'elle appelle « le yoga du corps », un yoga qui rendra possible une transformation de la conscience cellulaire.
Le 28 février 1968, Elle fonde Auroville, la Cité de l'Aurore, cette ville internationale qui : « n'appartient à personne en particulier, mais à l'humanité dans son ensemble » comme le dit la Charte d'Auroville.
Sri Aurobindo quitte son corps en 1950, la Mère poursuivra son travail jusqu'à ce qu'elle quitte le sien le 17 novembre 1973"

http://www.ina.fr/audio/PHD99236211 (La grande aventure du yoga des cellules: entretien avec J.M. BARON sur la quête expérimentale confiée à MERE par Sri AUROBINDO

Comme pour Krishnamurti dont l'aspect "désincarné" et sans doute trop "intellectualiste" a rebuté Françoise Hardy, celle-ci manifeste ici une réticence, surtout vis à vis de "Mère" dont elle dit que les écrits l'ont bloquée. Curieusement encore, je ressens de manière similaire ces écrits que j'ai essayé "d'intégrer" en admettant une profondeur qui ne m'est pas encore vraiment accessible. Pour Françoise Hardy, c'est surtout la croyance de Mère en l'immortalité qui la heurte. Elle croyait possible l'immortalité grâce à des pratiques spirituelles intensives, susceptibles de provoquer une mutation cellulaire. Pourtant, à 95 ans, Elle dut malgré tout se résigner à mourir comme tout le monde. Sri Aurobindo, décédé 25 ans plus tôt, lui avait transmis sa conviction que le mort physique n'est qu'une habitude et que le progression de l'élévation du degré de conscience de l'être humain finirait par provoquer des modifications de sa programmation ADN (et donc de son génome), qui entre autres le condamne à mourir. I consacra une partie de sa vie à cette quête et fit l'expérience sur lui-même en pratiquant ce qui a été appelé "yoga intégral" (une sorte de supra-yoga intégral dit Françoise Hardy) qui l'amena à l'illumination à plusieurs reprises. Les causes matérielles, physiques de la mort ne sont pas sa seule ou vraie cause; sa raison la plus profonde est une nécessité spirituelle pour l'évolution d'un être nouveau: « Même si la science — qu’elle soit physique ou occulte — découvrait les conditions ou les moyens nécessaires pour que le corps puisse survivre indéfiniment, et que le corps ne puisse néanmoins s’adapter pour devenir un instrument adéquat exprimant la croissance intérieure, l’âme trouverait alors un moyen de l’abandonner et de se réincarner. Les causes matérielles, physiques de la mort ne sont pas sa seule ou sa vraie cause ; sa raison la plus profonde est une nécessité spirituelle, pour l’évolution d’un être nouveau. » ) a-t-il écrit dans La Vie Divine, Livre Deux, Deuxième Partie, chapitre 22.
Aurobindo, nous dit ensuite Françoise Hardy, ne mettait pas en question la réalité de la matière, là où les bouddhistes, en se plaçant sous l'angle de la nature ultime des choses, dénient toute réalité autre que relative à celle-ci (réalité ultime) et à ses manifestations telles que les phénomènes, le "moi", etc. Cette vision, aussi difficile à comprendre qu'a admettre pour l'esprit occidental (tel que le mien malgré mon adhésion à la quantique ou pour celui de Françoise), le devient davantage encore à propos de la réincarnation. En effet, pour le bouddhisme, il ne s'agit pas de renaissances successives d'un même ego qui reviendrait après la mort sous une forme différente, car chaque individu étant dénué d'existence propre, seul subsisterait son apport à l'évolution du courant de conscience spécifique dont il est issu, ego qui se réincarnerait ensuite dans une nouvelle forme pour continuer de progresser. Autrement dit, les bouddhistes nient la réalité même ultime de l'ego et reconnaissent uniquement l'existence de divers courants de conscience, nourris par l'évolution résultant des expériences des individus (individualités?)  successifs qui représentent l'un de ces courants. Tl là où le bouddhisme réfute toute possibilité d'un Dieu ou d'un principe créateurs, Aurobindo croit en une conscience suprême unique dont procède le multiple. Il pense par ailleurs (Françoise Hardy le précise bien) que, comme dans toute croyance, il y a à la fois du faux et une part de vrai dans la vision athée du matérialisme axé sur la matière et ainsi aussi que dans celle de l'ascète qui croit en Dieu et décrète la matière illusoire. Pour lui, les deux pôles existent bel et bien. Je pense, pour ma part, qu'un paradoxe naît de ces deux visions apparemment contradictoires et que, comme pour tout paradoxe, il faut dépasser chacune des deux visions et voir au-delà ce qui peut être commun et partagé tout comme le font de nombreux penseurs qui se posent la question qu'est-ce que le réel comme le font Bernard d'Espagnat M. Serres et E. Klein)? C'est en fait un peu ce qu'il fait, "La conception de l'évolution qu'il propose n'est donc pas seulement matérialiste comme celle de la plupart des héritiers de Charles Darwin. Aurobindo ne nie pas l'approche matérialiste mais il signifie sa limite:« Tout le monde sait maintenant que la Science n'est pas un énoncé de la vérité des choses mais seulement un langage pour exprimer une certaine expérience des objets, leur structure, leur mathématique, une impression coordonnée et utilisable de leurs processus - rien de plus. La matière elle-même est quelque chose (peut-être une formation d'énergie ?) dont nous connaissons superficiellement la structure telle qu'elle apparaît à notre mental et à nos sens et à certains instruments d'examen (dont on soupçonne maintenant qu'ils déterminent largement leurs propres résultats, la Nature adaptant ses réponses à l'instrument utilisé), mais nul savant n'en sait davantage ou ne peut en savoir davantage ».
À partir de ce constat, Sri Aurobindo affirme que la science n'interdit pas un point de vue spiritualiste sur l'évolution. Pour lui, l'inconscient n'est pas seulement de nature subconsciente comme l'affirment les Freudiens (mais pas les Jungiens) et tous les psychologues matérialistes, mais l'inconscient a aussi une nature spirituelle où la conscience est élargie, se dépassant elle-même en supra-conscience.
Certes on peut considérer à un certain niveau que le subconscient est comme un ensemble de pulsions qualitatives traduisant un jeu de forces matérielles que la Science estime quantitatives et qui seules assureraient l'évolution. Mais pour Sri Aurobindo découvrir que l'inconscient est aussi de nature supraconsciente apporte un éclairage supraconscient jusqu'au fond du subconscient qui montre que le regard scientifique passe forcément à côté de la conscience cachée au cœur de la matière.
Sri Aurobindo caractérise la conscience humaine comme une conscience mentale :« Dans la terminologie de notre yoga, le substantif « mental » et l'adjectif « mental » sont utilisés pour désigner spécialement la partie de la nature qui a rapport avec la cognition et l'intelligence, avec les idées, les perceptions de l'esprit ou la pensée, les réactions provoquées par les objets sur la pensée, les formations et les mouvements vraiment mentaux, la vision et la volonté mentales, etc ». La conscience mentale humaine englobe selon lui une conscience vitale héritée des animaux et une conscience physique héritées des premières formes de vie.
Au-delà des plus hautes cimes supraconscientes de la conscience mentale, Aurobindo affirme qu'il nous est possible d'expérimenter un « supramental », qui est une connaissance directe de la vérité aujourd'hui connaissable indirectement et partiellement par notre intelligence mentale :« Par supramental, j'entends la Conscience de vérité… par laquelle le Divin connaît non seulement sa propre essence et son être propre, mais aussi sa manifestation »
mais ailleurs il précise :« une description mentale de la nature supramentale ne pourrait que s'exprimer soit en termes trop abstraits, soit en images mentales qui pourraient la transformer en tout autre chose que sa réalité.
"

Comme on l'a vu dans le chapitre précédent, Françoise Hardy, en toute humilité, trouve  les livres de Sri Aurobindo (ce grand Maître spirituel), leur conception des possibilités humaines et la voie à suivre pour les développer, trop subtils pour "un tempérament aussi immature, inculte et basique que le mien dans les années 1970." Par contre, par contre, le résumé qu'en fit Satprem, un disciple français, dans "l'aventure de la conscience", lui parut lumineux si bien qu'elle le relut avec passion et en transcrivit de nombreux passages dans son ordinateur. Il est vrai que leur compréhension ne pose pas de difficultés d'ordre hermétique ou abstrait: "Aider les autres n'est pas un problème de sentiments ou de charité, mais de pouvoir"; "Si nous sommes pleins du bruit de nos désirs et de nos craintes, que pouvons-nous voir vraiment, hormis l'image répétée de nos désirs et de nos craintes?"; "il existe une corrélation rigoureuse entre notre état intérieur et les circonstances extérieures" . De la même façon, Sri Aurobindo conçoit la maladie: "La maladie n'est pas le virus, mais la force qui se sert du virus et si nous sommes clairs, tous les virus du monde n'y peuvent rien, parce que notre force intérieure est plus grande que cette force-la ou, mieux, parce que notre être vibre d'une intensité trop haute pour cette basse intensité. Seul le semblable peut entrer dans le semblable. On peut éliminer le cancer mais pas les forces de la maladie qui utiliseront un autre agent, un autre virus, une autre fois que leur intermédiaire le plus courant aura été dépisté.'" (ces deux dernières citations renvoient aux théories de la psychanalyse et de la philosophie occidentales)." Et à propos des religions, il assure: "L'erreur et la superstition commencent quand on dit que seul Mahomet est vrai ou seul Jésus ou seule la poésie... La vérité réconciliatrice serait de voir que toutes ces formes procèdent d'une même lumière divine à des degrés différents... Bouddha exprime le néant transcendant, et il ne voit que le néant. Le Christ exprime la charité aimante et il ne voit que la charité, et ainsi de suite... Pourtant, si haute que soient chacune de ces vérités, elle n'est qu'une vérité parmi d'autres."  Dans ces citations Françoise Hardy a la satisfaction de voir clairement exposée la conviction qui est la sienne depuis son adolescence: aucune religion n'a la moindre suprématie sur les autres et toutes ont une part de vérité, ce qui les rend complémentaires et, pratiquées au plus haut niveau, non seulement elles se complètent, mais se rejoignent, aussi différentes soient-elles. 
Ainsi, la pensée d'aurobindo à propos de la nature fragmentaire des diverses croyances établit, pour Françoise Hardy la différence de fond entre la religion, qui exclut, divise et porte en elle les germes du fanatisme et de la violence d'une part, et, d'autre part, la spiritualité, qui parce qu'elle englobe les divisions en les dépassant, est une source possible de rassemblement et de'apaisement. Puisse le monde actuel prendre conscience de que Françoise crie avec conviction et qui pourrait être une brique pour construire une harmonie universelle si la puissance de l'ego n'abandonnait pas sa liberté au pouvoir de domination, de compétition, de paraître illusoire,amis ceci est le début d'une autre histoire.... 

3) Epilogue

La spiritualité de Françoise Hardy m'a inspiré dans cet article, mais le sujet n'est pas épuisé avec Trinh Xuan Thuan, Krishnamurti, SriAurobindo, Mère ou Satprem. Dans le prochain article, j'évoquerai Matthieu Ricard, les trois amies Lilly, Hannah et Gitta dans "les dialogues avec l'Ange et pour terminer Omnia et Pastor où nos examinerons d'autres aspects de la spiritualité.


Quelques liens pour cet article: 

A propos de Françoise Hardy:
http://www.francoise-hardy.com/ (Françoise Hardy le site officiel)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7oise_Hardy (Françoise Hardy Wikipédia)
http://www.franceinfo.fr/emission/le-livre-du-jour/2014-2015/francoise-hardy-avis-non-autorises-05-03-2015-04-39 (Apropos du livre avis non autorisés sur france info)
"Trinh Xhuan Thuan et le pari d'un principe créateur".
http://www.psychologies.com/Culture/Savoirs/Sciences/Interviews/Trinh-Xuan-Thuan-Je-cherche-la-coherence-entre-science-et-bouddhisme (Cohérence entre science et bouddhisme)
https://www.facebook.com/trinhxuanthuan (Trinh Xuan Thuan sur facebook)
http://rhubarbe.net/blog/2015/08/18/de-la-fonction-donde-a-lunivers-mental/ (De la fonction d’onde à l’univers mental)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Arguments_sur_l%27existence_de_Dieu  (Arguments sur l'existence de Dieu)
http://www.dieu-existe.com/mathematique-temoigne-dieu.php ("Dieu existe" est une vérité mathématique)
Différences entre? :inconnu et inconnaissable, inconnaissable au concours général réalité
Tentative de définition du réel : M. Serres et E. Klein
http://www.inexplique-endebat.com/article-quantique-et-conscience-que-sait-on-vraiment-de-la-realite-59486134.html (QUANTIQUE ET CONSCIENCE : Que sait-on de la réalité ?)
http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/tentative-de-definition-du-reel-m-26015 (Tentative de définition du réel : M. Serres et E. Klein)

Krishnamurti: (page 224)
http://www.krishnamurti-france.org/Biographie-de-krishnamurti (Qui est Krishnamurti ?)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jiddu_Krishnamurti (Jiddu Krishnamurti (en télougou జిడ్డు కృష్ణ మూర్తి et en tamoul கிருஷ்ணமூர்த்தி), est un philosophe d'origine indienne promoteur d'une éducation alternative. Apparue au sein de la théosophie et de la contreculture des années 1960)
http://www.meditationfrance.com/enseigne/krishnamurti.htm (Krishnamurti: L'essence de son enseignement) 
http://www.barbier-rd.nom.fr/KeducConnSoi98.PDF (Krishnamurti, l'éducation et la Connaissance de soi René Barbier (Université Paris 8)
http://venerabilisopus.org/fr/livres-samael-aun-weor-gnostiques-sacres-spiritualite-esoterisme/pdf/100/190_krishnamurti-la-premiere-et-la-derniere-liberte.pdf (Jiddu Krishnamurti LA PREMIÈRE ET DERNIÈRE LIBERTÉ)
http://evene.lefigaro.fr/citations/jiddu-krishnamurti (JIDDU KRISHNAMURTI A DIT...)
http://www.evolution-101.com/citations-de-jiddu-krishnamurti/ (101 citations de Kishnamurti)
http://www4.fnac.com/Jiddu-Krishnamurti/ia17548 (Krisnnamurti: livres)
http://www.lecollectifdelun.com/t276-Le-Journal-de-KRISHNAMURTI-L-veil-de-l-intelligence-4.htm (SIX LIVRES DE J.KRISHNAMURTI)
http://www.revue3emillenaire.com/doc/livres/Carlo-Suares-Krishnamurti.pdf (CARLO SUARÈS  KRISHNAMURTI  ET  L'UNITÉ HUMAINE )
https://www.youtube.com/watch?v=D1gZb0O_EAM (Jiddu Krishnamurti "La nature de la peur" et autres vidéos)
http://www.venerabilisopus.org/fr/livres-samael-aun-weor-gnostiques-sacres-spiritualite-esoterisme/pdf/100/186_krishnamurti-le-livre-de-la-vie.pdf (LE LIVRE DE LA MÉDITATION ET DE LA VIE -voyage vers l'Unicité- offre un ample panorama des thèmes les plus souvent abordés dans son enseignement : la souffrance, le désir, l'amour, la mort. Les chapitres de l'ouvrage correspondent aux mois de l'année et comportent chacun quatre thème sde réflexion. C'est la manière idéale de découvrir la pensée de
Krishnamurti)
http://www.jefflemat.fr/autres/90_krishnamurticonnu.pdf (Krishnamurti - se libérer du connu)

Sri Aurobindo et Satprem: page 225  à 230
https://fr.wikipedia.org/wiki/Aurobindo_Ghose (Aurobindo Ghose dit Sri Aurobindo ( à Calcutta -  à Pondichéry) est un des leaders du mouvement pour l'indépendance de l'Inde, un philosophepoète et écrivain spiritualiste. Il a développé une approche nouvelle du yoga, le yoga intégral)

http://www.amazon.fr/s/?ie=UTF8&keywords=la+vie+divine+sri+aurobindo&tag=googhydr0a8-21&index=stripbooks&hvadid=47128568450&hvpos=1t1&hvexid=&hvnetw=g&hvrand=7650162625135829871&hvpone=&hvptwo=&hvqmt=e&hvdev=c&ref=pd_sl_2rnfloxpa2_e. (La Vie Divine 2005 de Sri Aurobindo)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mirra_Alfassa (Mirra Alfassa (Blanche Rachel Mirra Alfassa)1, née le  à Paris 9e1 et morte le  à Pondichéry (Inde)1, aussi surnommée Douce Mère ou la Mère, a pour identité Mirra Richard. Elle est connue pour son parcours spirituel avec Sri Aurobindo et ses écrits et pour être à l'origine de la cité d'Auroville en Inde)

http://www.supramental.org/ (Le supramental)
http://sriaurobindo-yoga-integral.blogspot.fr/p/lenseignement-de-sri-aurobindo_11.html (L'ENSEIGNEMENT DE SRI AUROBINDO)
http://elishean.unblog.fr/2009/11/26/message-de-sri-aurobindole-le-supramental-et-lapocalypse/ (Elishean: Message de Sri Aurobindo : le supramental et l’Apocalypse)
http://sriaurobindo-yoga-integral.blogspot.fr/ (C'est le Supramental qu'il nous faut faire descendre, manifester, réaliser)

http://sriaurobindo-yoga-integral.blogspot.fr/2008_01_01_archive.html (Un élément vital et indispensable du yoga intégral et de son but total et ultime, est la conversion de tout l'être en une conscience spirituelle plus haute et en une existence divine plus large)
http://aurobindo-mudita.blogspot.fr/ (Aurobindo yoga intégral: La Foi - Article en plusieurs parties - Partie 1)

http://www.cielterrefc.fr/interieurs/la-conscience/aventures-des-consciences/sri-aurobindo-ou-laventure-de-la-conscience-resume/ (Sri Aurobindo ou l'aventure de la conscience Résumé)

http://intyoga.online.fr/ld2_26fr.htm (La Vie Divine par Sri Aurobindo Livre 2 - Partie 2 - Chapitre 2-26 L'Ascension vers le Supramental)
http://intyoga.online.fr/ld2_28fr.htm (La Vie Divine par Sri Aurobindo Livre 2 - Partie 2 - Chapitre 2-28 La Vie Divine Ce chapitre a été entièrement écrit spécialement en 1939)
http://sriaurobindo-yoga-integral.blogspot.fr/2014/10/la-connaissance-du-supraphysique.html (C'est le supraphysique, le Supramental qu'il nous faut faire descendre, manifester, réaliser.)
https://books.google.fr/booksid=wlgYk8yMymcC&pg=PA93&lpg=PA93&dq=le+supraphysique&source=bl&ots=Jcyw1JehYJ&sig=Thvy39iQbbuaVCzRZN8aJBQY9lM&hl=fr&sa=X&ved=0CDAQ6AEwA2oVChMI26_8u8OuxwIVBH4aCh1gnABG#v=onepage&q=le%20supraphysique&f=false (Le supra-physique est tout aussi réel que le physique)

http://www.aurobindo.ru/workings/sa/22/0002_f.htm (Le yoga intégral et d'autres voies II III IV V VI 54Je ne partage pas l'opinion selon laquelle le monde est une illusion, mithyā. Le Brahman est ici, tout comme dans l'Absolu supracosmique. Ce qu'il faut surmonter, c'est l'Ignorance qui nous rend aveugles et nous empêche de réaliser Brahman dans le monde comme au-delà, et la vraie nature de l'existence)
http://intyoga.online.fr/sup_fr03.htm (Sri Aurobindo "La Manifestation Supramentale sur la Terre"
(1949-1950) Chapitre 3 : Le Supramental et la Vie Divine)

http://www.aurobindo.ru/workings/sa/24/0005_f.htm (La triple transformation: psychique, spirituelle et supramentale Il ne peut y avoir d'immortalité du corps sans supramentalisation; la potentialité est là, dans la force yoguique, et les yogis peuvent vivre 200, 300 ans ou plus, mais le principe ne peut pas réellement exister sans la supramentalisation)
http://laviesansmort.unblog.fr/sri-aurobindo-et-lavenir-de-la-terre/ (Sri Aurobindo et l’avenir de la terre -La fin d’un stade de l’évolution, annonçait Sri Aurobindo, est généralement marquée par une puissante recrudescence de tout ce qui doit sortir de l’évolution)
http://www.mirapuri-enterprises.com/Mirapuri-Verlag/French/Cycle.htm


http://shamballa.fr/blog/Shri_Aurobindo.html (Bref aperçu de la pensée évolutionniste d'Aurobindo
La conception de l'évolution que propose Aurobindo n'est donc pas seulement matérialiste comme celle de la plupart des héritiers de Charles Darwin. Aurobindo ne nie pas l'approche matérialiste mais il signifie sa limite:)

http://www.jaia-bharati.org/livres/renaissance/chap-5.htm (conversations 1938-1939)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ashram_de_Sri_Aurobindo (L'ashram de Sri Aurobindo est un ashram fondé à Pondichéry par Sri Aurobindo le 24 novembre 1926 (le jour de Siddhi)
http://letao.voila.net/lavoieintegraledaurobindo/index.html (Sri aurobindo -La voie intégrale rassemble Bhakti, Kriya et Jnana 
http://www.sriaurobindoashram.org/ (Le cycle humain)
http://www.lesconfins.com/ShriAurobindo005..pdf (SHRI AUROBINDO PROPHETE DE L'EVOLUTION)

Mère:
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mirra_Alfassa (Mirra Alfassa (Blanche Rachel Mirra Alfassa)1, née le  à Paris 9e1 et morte le  à Pondichéry (Inde)1, aussi surnommée Douce Mère ou la Mère, a pour identité Mirra Richard. Elle est connue pour son parcours spirituel avec Sri Aurobindo et ses écrits et pour être à l'origine de la cité d'Auroville en Inde)
http://archive.auroville.org/vision/ma_french.htm (Mère est née en février 1878 à Paris sous le nom de Mirra Alfassa, de mère égyptienne et de père turc)
http://www.sriaurobindoashram.org/ashram/mother/writings_fr.php (Oeuvres de la Mère)
http://www.pavillondefrance.com/index.php/presentation/auroville-cite-experimentale/sri-aurobindo-et-la-mere (Rsi Aurobindo et la Mère)
http://www.ina.fr/audio/PHD99236211 (La grande aventure du yoga des cellules entretien avec J.M. BARON sur la quête expérimentale confiée à MERE par Sri AUROBINDO)

Satprem:
http://revolution-lente.coerrance.org/satprem-restera-seulement-ce-qui-est-vrai.php?  (Marin et breton, bien que né à Paris en 1923. Résistant, il est arrêté par la Gestapo à l'âge de vingt ans et passe un an et demi en camp de concentration) voir les vidéos
http://archive.auroville.org/vision/Satprem_french.htm (Satprem (né Bernard Enginger) décéda le 9 avril 2007 à l'âge de 84 ans)
http://www.ire-miraditi.org/ire/sat-suj.html (SATPREM ET SUJATA)
http://www.amazon.fr/Sri-Aurobindo-ou-lAventure-conscience/dp/2283019729 (Satprem: l'aventure de la conscience)
http://www.franceculture.fr/oeuvre-sri-aurobindo-ou-l-aventure-de-la-conscience-de-satprem.html (Sri Aurobindo ou L'aventure de la conscience)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Satprem (Satprem)
http://journal-integral.blogspot.fr/2013/05/la-crise-evolutive-vue-par-satprem.html (La Crise Evolutive vue par Satprem On est en train de mourir à l’humanité pour naître à autre chose.Satprem)
http://www.aurobindo.ru/persons/00129_e.htm (Satprem -Bernard enginger: voir ses livres)
http://ohoettilto.free.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=102:apres-la-mort-de-satprem-un-texte-ecrit-par-kireet-joshi-27-p-en-c-14&catid=93:mort-de-s-et-s&Itemid=164 (UN MOIS APRÈS LA MORT DE SATPREM, UN TEXTE ÉCRIT PAR KIREET JOSHI)
http://www.arcturius.org/chroniques/la-force-universelle-est-une-conscience-universelle/ (La Force universelle est une Conscience universelle)

Autres Maîtres hindoux: 
http://supervielle.univers.free.fr/maitres_hindous.htm (Maîtres hindoux)

http://www.lesdeuxoceans.fr/detail.asp?titre=24 (Saint Jean de la Croix et la mystique hindoue)

Gabriel Yared: (page 233 234)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gabriel_Yared (Gabriel Yared (né le  à Beyrouth au Liban) est un compositeur et un arrangeur français d'origine libanaise. Il écrit de la musique de films)
http://www.gabrielyared.com/# (site web)
http://www.amazon.fr/s/?ie=UTF8&keywords=dialogue+avec+ange&tag=googhydr0a8-21&index=aps&hvadid=42113600659&hvpos=1t1&hvexid=&hvnetw=g&hvrand=17129343458954629182&hvpone=&hvptwo=&hvqmt=b&hvdev=c&ref=pd_sl_5oyjfumv87_b (dialogue avec l'ange)
http://aumanoirsurnaturel.forumactif.com/t3732-dialogues-avec-l-ange (Dialogues avec l'ange...«Attention, ce n'est plus moi qui parle !» Par ces mots commence, dans un petit village de Hongrie, une étonnante aventure spirituelle)
http://www.lexpress.fr/culture/livre/connaissez-vous-les-dialogues-avec-l-ange_822056.html (Connaissez-vous les Dialogues avec l'ange? Françoise Hardy, chanteuse«Je suis la fidèle messagère de ce livre» «J'ai découvert les Dialogues grâce à un ami, le compositeur Gabriel Yared, qui, connaissant mon intérêt pour la spiritualité, m'a offert son exemplaire dans les années 1970)


Joan Grant et Denys Kelsey:
https://fr.scribd.com/doc/126875406/Nos-Vies-Anterieures-Joan-Grant (Nos Vies Anterieures - Joan Grant)http://www.erudit.org/revue/ltp/1991/v47/n3/400633ar.pdf  (Nos Vies Anterieures - Joan Grant)
Joan Grant et Denys Kelsey "nos vies antérieures".
https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9incarnation (Réincarnation)
http://www.psychologies.com/Culture/Spiritualites/Pratiques-spirituelles/Articles-et-Dossiers/Reincarnation-la-croyance-qui-re-monte (Réincarnation, la croyance qui (re)monte)
http://www.syti.net/Reincarnation.html (La transmigration des âmes Le demi-cercle inférieur représente le voyage de l'âme dans le monde matériel, ou "monde manifesté". C'est ce qu'on appelle "la vie")
http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/2163008/jewish/Pourquoi-et-quand-la-rincarnation-se-produit-elle.htm  (Pourquoi et quand la réincarnation se produit-elle?ourquoi et quand la réincarnation se produit-elle?)

Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov: http://www.spiraledelumiere.com/pages/maitre-omraam-mikhael-aivanhov/  (Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov)
http://www.spiraledelumiere.com/pages/l-atlantide/(L'Atlantide)

http://consciencecosmique.e-monsite.com/ (Conscience cosmique éveil de l'âme)

Marcelle de Jouvenel:
Marcelle de Jouvenel, née Marcelle Prat, épouse de Bertrand de Jouvenel, née le 12 avril 1896 à Neuilly-sur-Seine et morte le 20 mai 1971 à Neuilly-sur-Seine, est la mère de Roland, mort le 2 mai 1946 à l'âge de 14 ans, d'une maladie inconnue. Pour échapper au désespoir, sur les conseils d'une amie, elle se lance dans l'écriture automatique, ou plus exactement la psychographie, qui est un phénomène paranormal. Les messages ont été réunis en plusieurs petits volumes d'une très grande densité spirituelle, parfois sévères mais toujours bienveillants, s'efforçant de conduire sa mère (c'est-à-dire elle-même) mais aussi toute personne ayant perdu un être cher dans le progrès de la connaissance de Dieu.
Ces ouvrages ont remis à l'honneur les idées sur la survie après la mort que l'avènement de la psychanalyse après la guerre de 14-18 avait fait oublier.
Citations relatives à la transcommunication
« Les communications sollicitées ont toujours le caractère d’une provocation ; seul porte le sceau divin ce qui est donné. »
  • « Des conversations médiumniques sont des contacts avec des esprits, encore voisins de la Terre. Là est le phénomène d'interpénétration d'un plan dans un autre, mais cette zone est incommensurablement éloignée du Royaume. Ces incursions d'un plan dans un autre deviendront par la suite aussi familières que l'aviation est devenue courante. Pourtant, ce n'est pas parce que les hommes se sont construits des ailes qu'ils sont devenus des anges, ni parce qu'ils atteignent de hautes altitudes qu'ils se rapprochent de Dieu. Vous arriverez à communiquer avec l'invisible, mais cet invisible est aussi loin de la Divinité que vous l'êtes vous-même d'une étoile. »
  • « Ces réservoirs d'esprits voisins de votre univers ont atteint un degré supérieur au vôtre, mais ne sont encore qu'à la première des marches qui conduisent au septième ciel. Un jour viendra où, scientifiquement, ce monde sera en relation avec votre monde. Les études dirigées vers ce plan ne peuvent en rien être une profanation envers le Divin, car les rayons célestes ne pénètrent guère plus en ces régions que dans la vôtre... »
  • « Un jour viendra où vous capterez les vibrations de ce plan, comme vous avez capté l'électricité, et elles vous seront perceptibles. » (3 novembre 1949)
Citations relatives à la non-séparabilité des êtres humains
Les messages affirment que le monde n'est que vibrations et que les pensées et les sentiments agissent sur tout l'univers. La puissance de la pensée, sa capacité à se propager d'âme en âme d'où découlent les vagues d'opinion et l'efficacité de la prière sont des thèmes qui reviennent dans les messages attribués à Roland de Jouvenel.
  • « Vous n'êtes qu'une partie infime du cosmos et tout le cosmos circule en vous parce que les vibrations de l'univers sont UNE. La plus petite et la plus éloignée des étoiles influe sur votre organisme, la transmission se fait avec le TOUT [...]. [...] » (10 novembre 1962)
  • « Au-delà de votre plan se tient l'indivisible ; et parce que vous communiquez avec cet indivisible, il n'y a pas un de vos frissons, pas une de vos larmes qui ne se répercute dans cette mousseline d'éther, qui absorbe vos ondes, une à une pour les faire tomber sur votre terre en gouttelettes serrées. Tout le mal, tout le bien qui émanent de vous viennent se jeter dans ce réservoir immense ; et c'est pourquoi vous portez sur vos épaules le poids entier de votre époque. [...] Vous émettez, vous captez ainsi, sans le savoir, des cerveaux se trouvent reliés à des bancs d'idées similaires : et un ensemble de réactions semblables se produisent simultanément, d'où les vagues d'opinions. » (19 juillet 1949)
Ces idées rejoignent celles exprimées par le physicien Emmanuel Ransford : « Tout est relié, comme si l'univers était un gigantesque hologramme, où le tout est aussi dans la partie» Elles sont proches également de celles d'Olivier Costa de Beauregard pour qui l'interaction entre tous les éléments de l'Univers ne décroît pas avec la distance spatiale ou temporelle.
http://jeanprieur.over-blog.com/article-93263.html (Au lendemains de la seconde guerre mondiale, Marcelle de Jouvenel dut affronter l’épreuve des épreuves : le décès de son fils unique, Roland, âgé de 14 ans. Désespérée, elle tente de mettre fin à ses jours en se jetant par la fenêtre , mais sent une main invisible la retenir par l’épaule. Plusieurs phénomènes inexpliqués se succèdent. Bien que réticente aux conseils d’une amie, elle finit par accepter d’expérimenter l’ écriture automatique)
http://jeanprieur.over-blog.com/article-93265.html (Le blog officiel de Jean Prieur Marcelle de Jouvenel Les œuvres de Marcelle de Jouvenel "Au diapason du Ciel" inaugure l'histoire de deux âmes)

http://www.spiritualite-chretienne.com/anges/ange-gardien/temoins2.html (Les saints Anges gardiens
Témoignages)
https://books.google.fr/books?id=84sKAHoPqpYC&pg=PA49&lpg=PA49&dq=marcelle+de+jouvenelle+au+diapason+du+ciel&source=bl&ots=nAgMWF2iGB&sig=AFGzF6TrfhU5ptt6twh9Te7Zo1A&hl=fr&sa=X&ved=0CD0Q6AEwBGoVChMI7sLgutacxwIVxLwUCh3f2gAj#v=onepage&q=marcelle%20de%20jouvenelle%20au%20diapason%20du%20ciel&f=false (au diapason du ciel)
http://www.amazon.fr/Comme-secret-comme-une-flamme/dp/7630000111 (Comme un secret, comme une flamme)
https://books.google.fr/books?id=JuyDRZDVxyYC&pg=PR13&lpg=PR13&dq=au+seuil+du+royaume&source=bl&ots=O7jiKEy2d6&sig=DWoaKoM7O-S1tBH3c9fQleOiIhc&hl=fr&sa=X&ved=0CEAQ6AEwBWoVChMInfXJtticxwIVC7YUCh288Arf#v=onepage&q=au%20seuil%20du%20royaume&f=false (Au seuil du royaume)

Omnia et Pastor:
Pastor:
Entretien avec Françoise Hardy:
N.C. : Quel est ce guide spirituel qui compte tant pour vous ?
F.H. : ... c’est un journaliste suisse qui me l’a fait découvrir en m’envoyant une cassette où l’on entend une très jeune femme à l’accent méditerranéen répondre de façon incroyablement lumineuse et accessible à une question de fond venue du public.
Les paroles de Pastor sont toujours concrètes et pleines de bon sens ... De façon générale, ce qui m’a plu dans l’enseignement, c’est qu’il responsabilise sans exiger l’impossible, sur la base d’une logique claire. Certaines réflexions m’ont beaucoup aidée. Par exemple il dit qu’il ne faut pas croire que tout problème a une solution. Face à un problème, il faut savoir le regarder objectivement et le lâcher si on ne peut le résoudre. S’accrocher ne ferait que créer un problème supplémentaire.
Pastor affirmait que c’est à la tempérance qu’on reconnaît un être d’amour. À la fin de son dernier message, il dit :
« L’affectif ne mène pas bien loin, il est une impuissance. Si tu regrettes que je parte, c’est parce que tu ne veux pas être seul et je ne suis pas content de ce constat, car j’espérais quitter un homme libre, ce qui ne remet en cause ni l’amour, ni sa profondeur. L’amour est une nourriture véritable et si tu as su la prendre, tu dois te retrouver suffisamment plein pour que n’importe quelle séparation ait lieu. Toute séparation est douloureuse, mais le bonheur à sentir la richesse de l’échange ainsi que de l’héritage que cet échange laissé, est plus important.
http://www.psychologies.com/Culture/Spiritualites/People-leur-declic-spirituel/Articles-et-Dossiers/Francoise-Hardy-Une-medium-m-a-ouvert-la-voie (Un jour, un journaliste suisse m’a passé un enregistrement intitulé “Omnia Pastor”. Omnia est le pseudonyme d’une médium qui a transmis la pensée de Pastor, surnom d’un guide spirituel non incarné… J’ai immédiatement adhéré à ses réponses lumineuses. » Ce qui intéresse Françoise Hardy dans la pensée d’Omnia Pastor, c’est notamment la manière qu’elle a de démonter les arguments selon lesquels la présence du mal rend impossible l’existence d’un Dieu)
http://omniaetpastor.blogspot.fr/ (Omnia et Pastor)

Quelques messages de Pastor:
http://lumiere-et-conscience.eklablog.com/extraits-conferences-omnia-pastor-c21419523 (Relation médiumnité et capacité à soigner ? Omnia Pastor  il faut parler tout simplement de psychisme, c’est plus clair.)
http://www.conscienceuniverselle.fr/ (Bienvenue sur le site des révélations de Pastor)
http://www.conscienceuniverselle.fr/1-comment-vivre-nos-vices-et-etre-spirituel (COMMENT VIVRE NOS VICES ET ÊTRE SPIRITUEL ?)
http://www.conscienceuniverselle.fr/etre-un-homme-recette-pour-la-vie (Etre un homme Le diable et l'enfer Recette pour la vie)
http://www.conscienceuniverselle.fr/savoir-qui-on-est-le-piege-des-images (- Savoir qui l'on est.
- Le piège des images)
http://www.conscienceuniverselle.fr/le-saut-dans-le-vide-pourquoi-la-dissolution-des-images (Le saut dans le videLe pourquoi de la dissolution des images)
http://www.conscienceuniverselle.fr/lastrologie (L’astrologie. Pourquoi n’y a-t-il pas plus d’âmes sages au pouvoir? L’évolution spirituelle dans une incarnation. Les drogués. Comment aider les personnes qui vont quitter la terre)
http://pointdereference.free.fr/m/www.erenouvelle.com/NEWSPAST.HTM (Le Guide Cosmique Pastor présente son Enseignement d'Amour, de Sagesse et de Vérité aux peuples de la Terre)

http://www.dailymotion.com/video/x2ijy9n (Omnia Pastor - Extrait conférence 25 11 90 - La volonté et le désir)
http://www.dailymotion.com/video/x2ls6lt_omnia-pastor-s-ouvrir-au-divin-extrait-conference-27-09-86_creation (Omnia Pastor - S'ouvrir au Divin - Extrait conférence - 27 09 86)
http://www.dailymotion.com/video/x20693g_affaire-pastor-la-conference-de-presse-du-procureur-brice-robin_webcam (Affaire Pastor: la conférence de presse du procureur Brice Robin)



René Guénon: