17 déc. 2013

Les origines de la culture 1) Qui est René Girard?


Les origines de la culture 1) Qui est René Girard?




1) Pourquoi cette série d'articles?




mythologiegrecque.com.sitew.com/Les Dieux: arès
Nous vivons peut-être la fin de l'ère chrétienne, accompagnée d'une crise des valeurs (peut-être va-t-on vers un nouveau christianisme?) et de nombreux dérèglements se produisent dans notre société. On assiste à une résurgence du paganisme et des mythes de l'antiquité grecque. Narcisse, Prométhée sont de retour et deviennent envahissants.Le mimétisme s'exacerbe que ce soit dans la vie de tous les jours ou dans les médias, même si l'individualisme est puissant et poussé par un ego qui devient forcené. 
Cela me donne l'idée de rédiger une série d'articles en donnant "ma lecture" du livre de René Girard "Les origines de la culture". Celui-ci est le premier. Il commence donc par une présentation de René Girard.

lienswikipedia.org -Mimétisme comportemental

2) Qui est René Girard?

René Noël Théophile Girard, né à Avignon (Vaucluse) le 25 décembre 1923, est un philosophe français, membre de l'Académie française depuis 2005. Ancien élève de l'École des chartes et professeur émérite de littérature comparée à l'université Stanford et à l'Université Duke aux États-Unis, il est l’inventeur de la théorie mimétique qui, à partir de la découverte du caractère mimétique du désir, a jeté les bases d’une nouvelle anthropologie Il se définit lui-même comme un anthropologue de la violence et du religieux. Nous essaierons d'approfondir sa pensée à travers une de ses dernières oeuvres Les-origines de la culture.


- Les livres de René Girard: 




liens: wikipedia.org -René Girard                complexe d'Œdipe
rene-girard.fr -Association recherches mimétiques: séminaires et colloques
wikipedia.org -Portail:Mythologie grecque
mythologiegrecque.com.sitew.com -Les dieux, carte d'identité
wikipedia.org -Paganisme


3) les origines de la culture.



wikipedia.org -René Girard









a) Première approche avec un texte de skanderkali




"Les origines de la culture" de René Girard : Au commencement était le meurtre…


« L’homme se différencie des autres animaux en ce qu’il est le plus porté à imiter »
(Aristote, « Poétique »)
girardCette citation pourrait peut-être résumer (très partiellement) l’œuvre essentielle de Réné Girard, anthropologue religieux (auteur de « La Violence et le Sacré », ouvrage indispensable mais de lecture assez ardue) et critique littéraire de haute volée (avec le classique des études de lettres « Mensonge romantique et vérité romanesque »).

La théorie dite « mimétique » de Girard s’appuie sur deux notions clés complémentaires l’une de l’autre : le désir mimétique et sa conséquence violente, le mécanisme sacrificiel du bouc émissaire.

Qu’est-ce que le désir mimétique ? C’est le constat que notre désir naît toujours de l’imitation du désir d’un autre pris pour modèle. Autrement dit, on ne désire pas seul et pas spontanément. On désire ce que les autres désirent, ce que les autres possèdent, ce que les autres pourraient désirer. Même refuser ou refouler un désir (est-ce possible ?) introduit les autres au cœur de notre non-choix : par exemple, on repousse un objet potentiel de désir parce que justement… personne n’en voudrait. Même les phénomènes d’abstinence comme l’anorexie introduisent l’omniprésence des phénomènes d’imitation (Girard a traité ce problème dans "Anorexie et désir mimétique").
Bref, explicitement ou implicitement, les autres hantent nos désirs et leurs objets. D’ailleurs, on ne désire pas : on mime un désir.

La somme sociale de ces désirs mimétiques mène à la rivalité, à une forme de « course aux armements » qui vise des objets de désir désirés par d’autres (Girard parle de « mimesis d’appropriation »). Le conflit violent, voire apocalyptique, est l’horizon du désir : c’est la crise mimétique où chacun devient le rival mortel de l’autre.
Comment résoudre cette crise ?
Par le bouc émissaire.

Girard constate que les sociétés primitives qui ont survécu à l’autodestruction et à la violence collective ont su contrôler les rivalités en réorientant leur violence sur un bouc émissaire sacrificiel humain jugé responsable du chaos communautaire.
La vie collective doit donc son salut à un meurtre originel caché sur lequel se fonde les rituels et les mythes fondateurs (par exemple, Girard voit en Œdipe un innocent transformé injustement en coupable pour servir de victime émissaire).
Le meurtre planifié d’un bouc émissaire à chaque crise sociale devient une structure fondamentale de la pensée collective, une religion, une norme, une symbolique, un langage, une esthétique,  en un mot : une culture. La culture d’un groupe qui partage une culpabilité commune : celle d’avoir tué des innocents pour assurer sa survie ou son équilibre.
Mais justement, ces crimes ne sont pas parfaits : les textes religieux et la littérature gardent la trace de ces meurtres premiers, de ces rivalités destructrices. Ils révèlent nos mécanismes mimétiques les plus intimes (que Girard a brillamment découvert chez Proust, Cervantès, Dostoïevski, Shakespeare…) ou nous rappèlent l’innocence du Bouc émissaire, notamment dans les Evangiles.

Car, précisons-le, Réné Girard est un chrétien fervent.
Il considère que la Révélation chrétienne nous dévoile des mécanismes mimétiques et sacrificiels « cachés depuis la fondation du monde ».
Son travail extrêmement profond, érudit et parfaitement cohérent est trop puissant pour être traité et critiqué à la légère. Affirmons sobrement que son analyse passionnante est suffisamment tolérante et bienveillante pour être lisible par des laïcs athées.
D’ailleurs, il ne s’agit pas d’être pour ou contre Girard.
Il s’agit de le lire très attentivement, d’apprendre grâce à lui et d’aborder différemment des oeuvres qui dissimulent le meurtre de l’innocence.
La culture ne serait pas donc une momie aseptisée et abstraite pour intellos distingués mais… une vaste enquête créative qui ne cesserait de trouver des cadavres sanglants dans les placards.

Nota Bene : ce texte s’appuie sur la lecture de « Les origines de la culture » (paru en poche, chez Hachette Littératures, collection Pluriel). Cet ouvrage comprend des entretiens avec René Girard, une réponse assez pédagogique à Régis Debray intitulé « Les moyens du bord » ainsi qu’une excellente préface très éclairante. Ce livre constitue une très bonne introduction à « La Violence et le Sacré », essai plus difficile à lire.
A noter également, un DVD (chez Montparnasse éditions) remarquable sous forme de long entretien avec Girard.

b) approche avec franceculture.fr -Les origines de la culture

Avec deux hypothèses, l’une sur le désir mimétique, l’autre sur les victimes fondatrices, René Girard a bouleversé le champ des sciences humaines. Sa théorie, qui a replacé le christianisme au cœur de l’anthropologie, est aussi l’une des rares, depuis Durkheim, à tenter d’expliquer les phénomènes culturels et sociaux en remontant à leur origine. Au point que c’est de la ritualisation des premiers événements que seraient nés les groupes sociaux et les mécanismes qui les protègent : tabous, normes, institutions. Mais seul le sacrifice du Christ, affirme René Girard, dévoile ceux qui auraient eu lieu au départ des religions et des cultures archaïques.
Répondant aux questions de Pierpaolo Antonello et de João Cezar de Castro Rocha, l’auteur de La Violence et le Sacré éclaire la nature de son entreprise. Il revient pour cela sur les grandes étapes de sa vie et de sa carrière, évoque la réception de son œuvre en France et dans le monde, et ses chantiers en cours. Face aux critiques qu’on n’a pas manqué de lui faire, mais aussi aux questions brûlantes de l’actualité, il formule différemment ses thèses (un darwinisme revisité) et propose des analyses inédites : des pages sur l’Inde védique ou d’autres, plus polémiques, contre Régis Debray et ce qu’il est convenu d’appeler le «retour du religieux».
Cette autobiographie intellectuelle apporte un éclairage singulier sur l’une des pensées les plus stimulantes de notre époque. L’itinéraire de ce chercheur totalement indépendant apparaît, de fait, exemplaire. En restant à l’écart des écoles de pensées, des modes académiques, voire des compromis institutionnels, René Girard a su se ménager un surprenant espace de liberté. Le prouvent le nombre et la qualité des recherches interdisciplinaires que cette œuvre suscite : autant de prismes nécessaires pour penser l’origine.


liens: skanderkali.com -Les origines de la culture" de René Girard : Au commencement était le meurtre…
verel.typepad.fr -Les origines de la culture
wikipedia.org -Culture


"Ma lecture" du livre débutera par le prochain article: "Une longue argumentation du début jusqu'à la fin".
mythologiegrecque.com.sitew.com -Les_Dieux_Carte_d_identite







10 déc. 2013

Les champignons - ma peinture à l'huile

Les champignons - ma peinture à l'huile

Je me lance. Ça fait plus d'un mois que je voulais la faire, mais je m'étais trop consacré à mes activités sur internet. Le résultat ne me satisfait pas vraiment, mais il faut que je reprenne confiance en moi et que je consacre plus de temps à la peinture.
L'idée avait commencé par mes cueillettes de champignons en septembre.


huile 1 décembre 2013 

huile 2 décembre 2013

27 novembre 2013 ébauche



cueillette septembre 2013
cueillette 2 septembre 2013
cueillette 3 septembre 2013
cueillette 4 septembre 2013

Puis en consultant internet, j'ai trouvé cette poésie que j'ai lue avec plaisir: poesie-poemes.com -Cueillette de champignons   jepoeme.com -Cueillette de champignons

Cueillette de champignons
Dans les bois je suis allée
Des champignons ramassés
Par la rosée du matin arrosés
Il me semble tout dorés.


J’ai cru voir c’est insensé
Un lutin coquin qui s’amusait
De me voir ainsi émerveillée
De cette nature de toute beauté.

J’ai rempli mon panier,
Des larmes de pluies déguisé
Un vénéneux j’ai mangé
Et là, je ne puis plus vous en parler.




Et pour finir admirons les cèpes géants: 



charentelibre.fr -2012/10/12 le-cepe-attire-les-foules-au-marche-et-au-bois
Le cèpe attire les foules au marché et dans les bois

L’automne, ses premières pluies, et hop, le cèpe pointe le bout de son chapeau. Le savoureux champignon, meilleur ami de l’omelette, fait son retour dans les bois et donc sur les marchés, comme sur la place Mulac à Angoulême, où trois marchands exhibaient hier de très beaux spécimens, originaires du Périgord ou du Loir-et-Cher. «La saison se présente bien, se réjouit Corinne Charlot, une marchande périgourdine dont les étals sont bien remplis. Nous en avons des quantités et les clients sont au rendez-vous. Nous sommes là depuis mardi et nous voyons une cinquantaine de clients par jour.»

Sur le marché, le cèpe se vend entre 4,95 euros et 15,80 euros le kilo, suivant la qualité gustative. Si les consommateurs sont au rendez-vous de l’autre côté des étals, ce sont aussi – et peut-être surtout – les adeptes de la cueillette qui poussent comme des champignons.

Les bois pris d’assaut

«J’en ai déjà cueilli une trentaine de kilos en deux jours, se vante, ravi, Christophe (1), un habitant de Rougnac. Mais je ne pense pas que l’année sera aussi exceptionnelle qu’en 2011. Là, j’en avais ramassé 200 kilos.» Et puis, il y a toujours autant de concurrence. «Chaque matin lorsque j’embauche, il ne fait même pas encore jour qu’il y a déjà une vingtaine de voitures garées près des bois.» Le passionné de déplorer, comme tous les ans, «ces forêts qu’on prend pour des autoroutes», ces petits coins qu’on abîmerait à force de grattouiller partout.

Mais le constat est vain: d’ici à la fin de la saison, c’est-à-dire grosso modo le mois prochain, ils seront encore des centaines à traquer le champignon. Juste après, ce sera la période des châtaignes.





















champignon géant
bolet gigantus

27 nov. 2013

Notre existence a t-elle un sens? 17) Epilogue



Notre existence a t-elle un sens? 17) Epilogue: Résumé de la démarche

staune.fr -Science et sens
staune.fr -science et religion, les éléments d'un rapprochement
martial-versaux.net -Quoi de neuf à propos de l’homme ?
youtube.com la science peut-elle nous parler de Dieu?
staune.fr -Le Réel voilé et la fin des certitudes, ou la vraie défaite d’Alain Sokal
staune.fr/ -L’importance des états virtuels dans l’émergence de l’ordre complexe dans l’univers
staune.fr -le réalisme classique et le réalisme non-physique
isalisea.over-blog.com -Isalisëa, fille de Sûl parle de "notre existence a-t-elle un sens?"
nidhalguessoum.org -Notre existence a-t-elle un sens? :lecture de Nidhal Guessoum
cles.com -La science conduit-elle à la transcendance ? Par Jean Staune
asmp.fr -IMPLICATIONS PHILOSOPHIQUES DE LA SCIENCE CONTEMPORAINE
http://islam-science.net/notre-existence-a-t-elle-un-sens-une-enquete-scientifique-et-philosophique-1120/ (Islam&science: article sur "notre existence a-t-elle un sens?"
Cette série d'articles dans la catégorie "notre existence a t-elle un sens"? est  l'expression de  ce que j'ai écrit dans la présentation de mon blog: "Les merveilles de la nature me fascinent. Mes réflexions: le sens de l'Univers et de l'existence. En moi, il y a deux mondes: le monde extérieur du "faire"et le monde de l'intérieur, non conscient, mais tout autant réel. Ma devise: l'essentiel, c'est l'amour, amour du sacré. Mes modèlesJésus (l'amour),Pythagore (la mathématique), Einstein (la physique)".
Je voudrais faire partager la lecture du livre de Jean Staunenotre existence a-t-elle en sens,  avec mes réflexions et les liens qu'elle m'a permis découvrir à travers internet. Ma quête est de retrouver (avec Jean Staune), le réenchantement du monde au cours des articles.

Mes articles déjà parus dans cette rubrique:
Notre existence a-t-elle un sens? 13-2) Dur, dur le problème (la conscience 2ème partie)
Je consulte souvent aussi: astrosurf.com -UNE INTRODUCTION A LA PHILOSOPHIE DES SCIENCES

Exergue: "Par opposition au scientisme dominant de la fin du XIXè siècle, on voit aujourd'hui de nombreux scientifiques, forts de ces nouvelles hypothèses ou de ces nouvelles théories, orienter le science vers un autre ordre de réalité, considéré désormais non plus comme concurrent, mais comme complémentaire de son domaine." Jean-Marie Pelt
wikipedia.org -Esprit quantique "L'esprit quantique est une hypothèse qui suggère que des phénomènes quantiques, tels l'intrication et la superposition d'états, sont impliqués dans le fonctionnements du cerveau et en particulier, dans l'émergence de la conscience. Cette hypothèse part du principe, controversé, que la physique classique et son déterminisme ne peut totalement expliquer la conscience. Ses fondements théoriques ont été posés dans les années 1960 en sciences mais depuis ses partisans ne sont pas encore parvenus à la démontrer. Cette théorie n'en est qu'à ses débuts, elle a pourtant le soutien de Roger Penrose et de Stuart Hameroff. Karl H. Pribram et Henry Stapp ont, de leurs côtés, proposé une variante".
 (hypothèse soutenue par Roger PenroseStuart Hameroff. Karl H. Pribram et Henry Stapp).
 dieuexiste.com -Le souffle de Dieu plainait sur les eauxJe trouve intéressante cette réflexion sur l'évolution. Voir les réflexions d'Anne Dambricourt dans les articles  12-1) "Recherchons Einstein de l'évolution (urgent). partie 1 et 12-2) Recherchons Einstein de l'évolution (urgent)


Epilogue: résumé de la démarche.

Nous sommes parvenus au terme de l'ouvrage de jean staune"Notre existence a-t-elle un sens?"Ma lecture de l'ouvrage nous a fait traverser les sciences de la matière, de l'Univers, de la vie, de la conscience et même la logique et les mathématiques. Ce voyage a été fait avec un minimum de préjugés philosophiques et religieux en partant des faits qui semblent importants pour la question "l'Univers et notre existence ont-ils un sens et s'inscrivent-ils dans un projet quelconque?". Après avoir vu de très nombreuses interprétations de ces faits et analysé les principales positions en dégageant celles qui semblent les plus crédibles nous avons été amenés à une conclusion en trois parties dans les articles 16-1, 16-2 et 16-3. En épilogue, résumons maintenant la démarche qui a été suivie.

1) Une nouvelle révolution copernicienne.


wikipedia.org -Récolution copernicienne: Nicolas Copernic (1473–1543)

menestreletgladiateur.blogspot.fr -révolution copernicienne de l'enseignement
Nous sommes actuellement dans une situation similaire à celle qui existait au XVIIè siècle. Des idées nouvelles, connues d'un petit nombre de personnes, déjà prouvées mais pas encore admises; allaient changer la vision du monde et influer sur la culture de l'humanité. Nous avons vu qu'aujourdh'ui, ces idées nouvelles sont fondées sur l'incomplétude, le platonisme, le non-réductionnisme et le retour de la question du sens au coeur même de la science (voir les articles 15 (une voie rationnelle vers le monde de l'esprit)16-1 (L'émergence d'un nouveau paradigme, La voie de l'incomplétude: "je sais pourquoi je ne sais pas", le dépassement du matérialisme méthodologique) et 16-2 (L'Hiroshima du matérialisme scientifique, et si les cinq grands mystères ne faisent qu'un?, Et Dieu dans tout ça?) et 16-3 (le rapprochement entre la science et la religion)
Cette révolution conceptuelle est annonciatrice d'une révolution culturelle encore au stade embryonnaire mais dont on voit dejà des effets dans les changements de la vision du monde de nos contemporains. Comme à l'époque des lumières, tout un système philosophique est à bâtir pour intégrer dans la pensée du XXIème siècle les bouleversements survenus dans nos connaissances.

liens: 17emesiecle.free.fr -Le Siècle de Louis XIV    fr.wikipedia.org- Histoire de France au xviie siècle
17emesiecle.free.fr -La chronologie au VIIème siècle
assistancescolaire.com -L'essor d'un nouvel esprit scientifique et technique (xvie - xviiie siècle)
pages.infinit.net -NAISSANCE DE LA SCIENCE MODERNE ( XVIe / XVIIIe siècles)
canal-u.tv/video -LES THÉORÈMES DE GÖDEL ET L'INCOMPLETUDE: FIN D’UN ESPOIR ?
uip.edu -L’incomplétude, un nouveau paradigme Par Jean-François Lambert
staune.fr -Résumé et commentaire de "Les Ombres de l’Esprit" de Roger Penrose
lepoint.fr -alain-connes et la platonisme: la science est aussi intuition,poésie rêve
philosciences.com -Les errances du réductionnisme Juignet Patrick, Philosciences.com
philosciences.com -Le réductionnisme
lmm.jussieu.fr -Introduction à la pensée scientifique moderne (Université Pierre et Marie Curie – Paris 6)
staune.fr -Science et sens   staune.fr -Science et religion, les élements d'un rapprochement
wikipedia.org -Relation entre science et religion
wikipedia.org -Douglas Adam: la Grande Question sur la vie, l'univers et le reste
unesco.org -La scienc: perspectives pour le XXIème siècle
asmp.fr -Le matérialisme en question dans LE MONDE du 17 avril 2006 par Bernard d'Espagnat,
jlml.fr -Le matérialisme méthodologique est-il la seule approche scientifique légitime?
ressources-cla.univ-fcomte.fr -Réforme de la pensée et éducation au 21ème siècle Par Edgar Morin

2) L'être est.

Paul Davies à la fin de son célèbre ouvrage "L'esprit de Dieu" a écrit: "Je ne puis croire que notre existence dans cet Univers soit un simple caprice du destin, un accident de l'histoire, un incident fortuit dans le grand drame cosmique. L'espèce physique homo ne représente peut-être rien, mais l'existence de l'esprit dans un organisme sur une planète dans l'Univers est sûrement un fait d'une signification fondamentale. L'Univers a engendré la conscience de soi à travers les êtres humains. Ce ne peut être un détail anodin ou une production marginale de forces absurdes et dépourvues de finalité. Notre présence ici a un sens réel.
L'étude du réel nous a amené à conclure que ce qui existe, le réel, même si on ne peut en connaître les attributs, est plus proche d'un "Ëtre" que d'une "chose". Ce qui nous a conduit à rejeter les deux positions opposées:
     1) Rien n'est réel.
     2) La réalité est connaissable et assimilable à ce que nous pouvons voir, toucher, mesurer.
arcturius.org -La recherche de la vérité
Pour ce qui concerne la vérité, il y a trois positions philosophiques possibles: 
     1) La vérité existe et on peut la posseder en totalité, au moins en théorie, ce qui peut mener au scientisme  comme au fondamentalisme religieux.
     2) Il n'y a pas de vérité absolue.
     3) Il y a une vérité absolue mais on ne peut jamais la posséder en totalité
Dans la Grèce antique, les sophistes comme Protagoras soutenaient la deuxième position: "L'homme est la mesure de toute chose", rien n'existe en dehors de nous. Le bien, le mal, la vérité sont des constructions humaines. Il n'y a pas de vérité absolue. Mais Aristote a fait remarquer que dans ce cas, s'il n'y pas de vérité absolue, la proposition "il n'y a pas de vérité absolue", ne saurait être absolument vraie! Et si elle n'est pas absolument vraie, il en découle -logiquement!- qu'il doit exister quelque chose d'absolument vrai, même si nous ne savons pas de quoi il s'agit. C'est ce que formalisera Gödel, 2 500 ans plus tard avec ses théorèmes d'incomplétude, en montrant que la transcendance de la vérité par rapport à la démonstration légitime une position comme celle que nous avons décrite, tout en rejetant le relativisme et l'absolutisme. 
Ainsi,"l'Etre est", la vérité existe, mais on ne peut la posséder, ils sont hors de portée de toute approche totalisante ou totalitaire. 

On peut aussi noter que le problème de la vérité est celui qui tracassait le grand EinsteinLa "vérité" qu'est-ce que c'est?   "Le problème fondamental de la pensée philosophique d'Einstein, autour duquel s'organisent ses propres analyses, est celui de la réalité du monde et de son intelligibilité, c'est-à-dire de la capacité de la pensée à le pénétrer, à s'en donner une représentation " vraie " (quoique provisoire), qui ne soit pas illusoire ou précaire"  


liens: httparcturius.org -La recherche de la vérité
gillesguerin.com -La « Vérité » - Qu’est-ce que c’est?
defitexte.over-blog.fr -l'être est, le non-être n'est pas
dutempspoursoi.free.fr -parménide
philo5.com -Parménide: Permanence de l'être
humanite.fr -Jean-Luc Nancy "Le communisme, c’est le sens 
de l’être en commun à penser"
sergecar.perso.neuf.fr -LEtre et l'existence
Mon article 16-2) Science et sens, raison et religion 
elishean.fr -La Naissance de la Conscience dans L’Effondrement de L’Esprit – Partie 1/3
elishean.fr -La Naissance de la Conscience dans L’Effondrement de L’Esprit – Partie 2/3
elishean.fr -La Naissance de la Conscience dans L’Effondrement de L’Esprit – Partie 3/3
elishean.fr -La mémoire résiderait-elle hors du cerveau?

3) Une réouverture des chemins du sens.


Etienne Klein: cours introductif à la philosophie des sciences (9 vidéos)

La révolution des connaissances que nous vivons rend possible des options philosophiques que l'on croyait dépassées et peu crédibles et renverse de nombreuses certitudes. Ainsi en est-il du matérialisme sous sa forme habituelle. Pour lui, tout ce qui existe, l'Univers, la vie, la conscience, est apparu sous l'effet des seules forces du hasard et de la sélection. Mais cette idée s'avère en définitive peu probable et spécieuse, même si elle est encore l'idée dominante du monde scientifique (voir en particulier l'article 16-2)
L'opinion inverse (notre Univers fait partie d'un processus ayant un sens, voire un but) est bien plus probable, lorsqu'on raisonne grâce à la philosophie de sciences et sans avoir recours à la religion. C'est un extraordinaire retournement de tendance auquel nous assistons. Mais cela ne signifie pas que l'hypothèse d'un Univers créé par un Dieu qui communique avec nous soit la plus probable, mais elle devient plus probable que par le passé, lorsque la modernité considérait le monde comme comme étant contenu dans un seul niveau de réalité. Comme nous l'avons vu dans l'article 16-3, tout cela crée de nouvelles conditions pour un dialogue entre traditions et modernité comme entre les religions elles-mêmes, grâce certainement à la déligitimisation de l'absolutisme des certitudes. 
On peut donc parler d'une réouverture des chemins du sens.
liens: atheisme.free.fr -Une définition du matérialisme
wikipedia.org -Philosophie des sciences

4) Le réenchantement Par l'observation de l'Univers et de l'homme (books.google.fr -La lucidité pour réenchanter le monde.)
chapitre.com -A La Recherche Du Sens Perdu
Le "réenchantement du monde" auquel nous assistons est fondé sur le fait que l'Univers est beaucoup plus subtil et complexe que prévu et que l'homme ne se résume pas à un assemblage de molécules et à "un paquet de neurones". Kant avait anticipé ce réenchantement dans cette très belle phrase: "Deux choses emplissent mon esprit d'un émerveillement sans cesse croissant à chaque fois que je les considère: la voûte étoilée au-dessus de moi et la loi morale au-dedans de moi." Et plus récemment, René Lenoir, ce haut fonctionnaire, homme politique français, né le 21 janvier 1927 à Alger, qui joua un rôle important pour sensibiliser les milieux politiques aux problèmes des exclus de la société, l'a exprimé ainsi: "Au nom de quoi affirmer que nous avons un devoir cosmique? Au nom de cette exigence éthique au fond de nous qui fait partie de notre vie et de notre histoire. Au nom de cette aspiration qui nous attire vers l'Un, de cet appel vers la plénitude que des hommes, des mystiques, des poètes, vivent intensément. Au nom de ce presque rien dont l'invisible présence nous comble" ("A la recherche du sens perdu").
La démarche que nous avons suivie en explorant les connaissances sur l'homme et l'Univers arrive à une conclusion de ce type en suivant une voie rationnelle et non illusoire pour rejeter la "philosophie de l'absurde".  


liens: asmp.fr -La place de l’homme dans l’univers par Trinh Xuan Thuan*
staune.fr -Le réenchantement du monde, une clé pour notre survie
sergecar.perso.neuf.fr -L'idée de nature
wikipedia.org -l'absurde en philosophie
larousse.fr -philosophie de l'absurde

5) La quête de l'Etre et du monde de l'esprit.
35 ans après Jacques Monod qui concluait son célèbre ouvrage "Le hasard et la nécessité" en disant: "L'homme sait enfin qu'il est seul dans l'immensité indifférente de l'Univers d'où il a émergé par hasard", Jean Staune finit son livre "notre existence a-t-elle un sens?" en disant que 35 ans après, "notre science n'est plus ce savoir classique" (comme le disait Ilya Prigogine au sujet de cette même phrase de Monod dans "La nouvelle Alliance" avec Isabelle Stengers), l'homme sait enfin qu'il participe à quelque chose qui le dépasse et qui a un sens."
Nous ne pouvons certes pas savoir par des méthodes rationnelles ce qu'est ce quelque chose mais cela ne doit pas nous décourager. Nous devons chercher par nous-mêmes notre propre réponse et et veiller à ce que notre synthèse repose sur les deux piliers: le souffle que fournit la transcendance et la consistance que donne la raison.
La chose la plus importante dans la vie n'est pas la course à la performance et à la conquête du pouvoir et des biens matériels, c'est à dire "l'avoir"? Ce n'est même pas la lutte pour une égale répartition des richesses, aussi souhaitable et noble que soit cette cause (De nombreux témoignages n'attestent-ils pas qu'il existe des milliardaires désespérés et des pauvres rayonnant de bonheur?)
"Non, le plus important c'est de développer notre esprit, en essayant non seulement de mieux comprendre le monde, de mieux comprendre les autres et de mieux nous comprendre nous-mêmes. Mais aussi, dans la mesure du possible,  de le développer au point qu'il puisse se connecter à la source originelle de notre Être, dont nous ne pouvons rien dire sur le plan rationnel sauf qu'elle existe et qu'elle n'est pas située dans le temps, l'espace, l'énergie et la matière. 
C'est à cette quête de l'Être et à ce développement de notre esprit, si importants pour échapper à notre réduction à l'état d'Homo économicus (ou d'homo-ludens comme l'a dit Johan Huizinga, noyé dans les jeux vidéo virtuels ou ou les jeux de hasard), si essentiels pour commencer à percevoir notre vraie nature, qu'Antoine de Saint-Exupéry faisait allusion dans une de ses dernières lettres: "Il n'y a qu'un seul problème de par le monde. Rendre aux hommes une signification spirituelle, des inquiétudes spirituelles. Faire pleuvoir sur eux quelque chose qui ressemble à un chant grégorien [...] redécouvrir qu'il existe une vie de l'esprit plus haute encore que la vie de l'intelligence." (Antoine de Saint-Exupéry, "Ecrits de guerre").

liens: lejourduseigneur.com -Jean Staune, la science en otage
fredericjoignot.blogspirit.com -ILYA PRIGOGINE, ISABELLE STENGERS. "DIEU JOUE AUX DéS"
philo5.com -Avoir ou Être ? Un choix dont dépend l'avenir de l'homme
agoravox.tv -L’être contre l’avoir
cafe-philo-des-phares.info -Être plutôt qu’avoir ?
antoinedesaintexupery.com
persee.fr -La quête de l'origine dans la philosophie de Plotin
louis.r.omert.over-blog.com -Pour un sursaut: la quête de l'être
newsoftomorrow.org -La Théorie de la Double Causalité de Philippe Guillemant
doublecause.net -Théorie de la double causalité
doublecause.net -Antoine_Suare le physicien qui a enterré le temps (non-localité)

Ainsi s'achève ma série d'articles sur "ma lecture du livre de jean staune: "Notre existence a-t-elle un sens?"
cinemarium.fr -L'insoutenable légèreté de l'être"


Quelques autres liens vus dans les articles précédents:
chap 15- une voie rationnelle vers le monde de l'esprit?
ac-grenoble.fr -platon (Jérôme Laurent)
images.math.cnrs.fr -remarques perso sur la nature des Mathématiques Jean-François Colonna
math.sciences.univ-nantes.fr -mats et physique: le langage de la nature est-il mathématique?
wikipedia.org -Philosophie des mathématiques
mike-soft.fr -La nature des mathématiques   mike-soft.fr -La trame
irem.unilim.fr -La nature l'essence et la finalité des maths à la lumière du papyrus de RHIND
dogma.lu -La nature de l’objet math peut-elle rendre compatible phénoménologie et analyticité en philosophie?
franceinter.fr -Le monde des mathématiques avec Cédric Villani     wikipedia.org -cedricVillani
wikipedia.org -Platonisme mathématique
wikipedia.org -Dernier théorème de Fermat
pi314159.wordpress.com -Andrew Wiles et le théorème de Fermat
institut.math.jussieu.fr -Le théorème de Fermat : huit ans de solitude
lepoint.fr/science -La science est aussi intuition (et illumination)
blogg.org -Le platonisme de Penrose et ses trois mondes
staune.fr -Résumé et commentaire de "Les Ombres de l’Esprit" de Roger Penrose
larecherche.fr -Francis Crick, Roger Penrose et Gerald Edelman: comprendre la manière dont le cerveau produit la conscience
leonbrunschvicg.wordpress.com -penrose, platon et les mathématiques
jf.bizzart.biz -Insérer de l’âme dans la Science Michaël Friedjung
assr.revues.org -Âme et corps dans l’Occident médiéval : une dualité dynamique, entre pluralité et dualisme
franceculture.fr -matière à penser (dialogue Connes Changeux)
slate.fr -LE THÉÂTRE QUANTIQUE» D'ALAIN CONNES: NOTRE TEMPS EST NÉ DE LA CHALEUR (3/3)

Gödel et ses théorèmes: philisto.fr -La philosophie de Kurt Gödel
canal-u.tv/video -LES THÉORÈMES DE GÖDEL : FIN D’UN ESPOIR ?
podcastscience.fm -les théorèmes d'incomplétude de Gödel
wikipedia.org -Théorèmes d'incomplétude de Gödel
laviedesidees.fr -Kurt Gödel aux frontières de la raison : des théorèmes aux théo-rêves...
jutier.net -Le théorème de Gödel (un énoncé simplifié)
villemin.gerard.free.fr -Incomplétude & limites mathématiques et philosophiques
patriceweisz.blogspot.fr -Dieu n'est pas phénoménal: la preuve ontologique de Gödel
perso.ens-lyon.fr -Les théorèmes d’incomplétude de Gödel (démonstration)
pauljorion.com -Le mathématicien et sa magie: théorème de gödel et anthropologie des savoirs
noesis.revues.org -Gödel : des théorèmes d’incomplétude à la théorie des concepts
uip.edu -Y a-t-il un seul poème moderne qui soit comparable au théorème de Gödel?
staune.fr -Poésie d’un théorème
pourlascience.fr -Gödel déchiré Dans les années 1940-1950
Quelques liens sur la logique:
wikipedia.org -système formel   wikipedia.org -logique mathématique
wikipedia.org -Axiome   wikipedia.org -Cohérence (logique)
wikipedia.org -Décidabilité

Etienne Klein: cours introductif à la philosophie des sciences (9 vidéos)



2) quelques questions métaphysiques



3) cours introductif philosophie des sciencs partie 3